Médiation et communication

Bien souvent, dans une ville ou une résidence, c’est au travers de la réception de plaintes que l’on prend connaissance des doléances de certains habitants en raison de nuisances liées à la présence des pigeons en ville. Les décideurs se trouvent alors face à une situation délicate à gérer, entre détracteurs et protecteurs des oiseaux.

ACTION DE MÉDIATION SOCIALE

Nourrissage

L'action de médiation sociale va au-delà d’une action de conseil. En effet, pour beaucoup de nourrisseurs, le pigeon est leur raison de vivre et cette action permet alors de tenter de les sortir de leur isolement.

Elle a pour but également :

– de régler des tensions entre les « plaignants » et un ou plusieurs nourrisseurs.
– d’informer les nourrisseurs des conséquences de leurs actions sur les habitants et des risques pour les pigeons contre lesquels des actions de mise à mort pourraient intervenir.

Il ressort de ces actions que le plaignant est satisfait puisque sa demande est prise en compte.

Côté nourrisseur même si certains sont parfois rétifs à changer leur habitude, un lien social est mis en place. Certains accueillent même positivement cette prise de contact et acceptent de modifier leur habitude de nourrissage.

COMMUNICATION

S’agissant d’un sujet générateur de tensions, la question de la présence des pigeons bisets, et plus largement des oiseaux, nécessite une communication auprès du public. La complexité du sujet fait prendre conscience à tous que la solution n’est pas aussi simple qu’il y paraît au premier abord.

panneau d'information sur le nourrissage des canards et des cygnes
  • Une information générale : rédaction d’un article dans le journal municipal rendant compte des résultats de l’étude, des choix de la Ville et des coûts financiers des actions décidées, page dédiée sur le site …
  • Des informations ciblées à prévoir sur les sites concernés par les préconisations techniques, entre autres sur la propreté et le civisme, mais également sur les risques pour les animaux.
  • Une information également sur les comportements à adopter (ne pas nourrir, fermer/boucher les accès à nos habitations…).